Jacques Mondoloni : Le Marchand de torture

Journal l'"Humanité-Hebdo" du Jeudi 12 avril 2007

Rimbaud-Baumettes même combat

Roman noir . Comment devenir un truand par amour de la poésie.

Éditions Mélis, 208 pages, 17 euros.

Dans cette réédition, revue et augmentée, d’un de ses meilleurs romans, Mondoloni prouve une fois encore qu’il est une des grandes plumes du roman noir. Outre ses qualités de style, il témoigne d’une fraîcheur et d’une inventivité rares et d’une culture jamais pesante. « Il existe une station d’autobus, dans la banlieue marseillaise, qui évoque à la fois le voyage et son renoncement : c’est Rimbaud-Baumettes, devant la prison du même nom. » Laissez-vous prendre à pareil incipit, sur les traces de Toni Bonneveine qui, parce qu’il a voulu libérer le poète d’une compagnie infâme, se retrouve aux mains d’un truand spécialiste de la torture « clés en main ». Une oeuvre très noire où sourdent peur et angoisse sans que l’auteur ait pour autant recours aux grosses ficelles du grand guignol.

Roger Martin